Investigations grandeur nature

Dans la continuité des jeux de société sur la thématique de l’enquête,
je souhaite vous parler ici d’une idée de projet ludique à grande échelle
en partenariat avec l’organisme « Ludi sensu » !
Création de scénarios et jeux de rôles au rendez-vous.

Un partenariat avec l’équipe de « Mortelle soirée » par Ludi Sensu
J’ai eu la chance d’être contactée par Pascal, le dirigeant de la société Ludi Sensu et créateur des événements Mortelle soirée. La mission principale de cet organisme est de proposer (tout au long de l’année et partout en France) l’animation d’événements avec des spectacles d’enquêtes interactifs grandeur nature. Deux formules d’enquêtes sont proposées - l’une avec la performance de comédiens, l’autre où quelques participants interprètent un rôle. En somme, participer à une mortelle soirée c’est jouer au Cluedo, mais en mieux !
Pour tout savoir sur « Mortelle soirée » :
http://www.mortellesoiree.com/index.php

‘’Et un projet pédagogique dans tout ça ?’’

 

Le cœur du projet serait la création de scénarios

Mortelle Soirée propose des scénarios sur quatre niveaux de difficulté.

Un scénario est composé de différents types de documents :
* Ceux destinés aux enquêteurs :
- Indices sur les personnages : comme des articles de presse, des courriers, des rapports officiels, des interviews...
- Indices de la police technique et scientifique : comme des rapports d’autopsie, des rapports d’analyses, des bilans de recherche…

* Ceux destinés aux interprètes des personnages :
- Pour le commissaire (la résolution)
- Pour le témoin (fiche personnage)
 - Pour les suspects (fiche personnage)



Ces deux documents font partie d'un scénario intitulé Mort au paddock qui se déroule dans le monde de la Formule 1.


Il est classé 2 en difficulté.


Une enquête n'est pas forcément sur un crime, çela peut être un enlèvement
(avec happy end à la fin quand on retrouve la personne) ou un vol.

Pour plus d'idées d’intrigues, cliquez ici.


Ne travaillant plus en France pour le moment, je ne peux pas (encore) me lancer dans un tel projet.
Mais vous, peut-être que votre situation professionnelle vous le permettrait ?

Évidemment, les aspects financiers et techniques seront à traiter avec votre organisme de formation et la société partenaire.
Un projet bien rôdé en amont devrait toutefois faire bonne impression pour mener à bien l’initiative.


Parlons alors des projets possibles.
Jeux-époustouFLE vous fait quelques suggestions...



Idée n°1 : Création d’une enquête grandeur nature

 

L’idée serait que les apprenants construisent un scénario, c’est-à-dire que les apprenants rédigent les documents nécessaires à une enquête (cités plus haut dans « les scénarios »).
La finalité serait de proposer le jeu d’enquête à d’autres participants (de l’organisme de formation ou à tout autre public).

Groupe d’apprenants envisagé : 6 à 12 adolescents/adultes à partir du niveau B1

Temps envisagé : sur un semestre ou une année scolaire - voire une ou deux semaines intensives

La complexité du scénario sera adaptée au temps imparti et aux compétences des apprenants.

Déroulement général proposé (3 grandes étapes) :

 

Etape 1, découverte du projet
Temps : environ 4h = participation à une enquête + réflexions sur les objectifs
Intervenants : équipe de Ludi Sensu pour l’animation de l’enquête voire participation des autres formateurs de votre organisme

Compétences langagières visées : interaction orale, compréhension écrite, production écrite (courte)
Pour entrer dans le projet de création, le mieux serait que le groupe d'apprenants participe d’abord à une enquête grandeur nature. Deux raisons :
1 - Pour leur permettre de comprendre le principe d’une telle enquête et la finalité attendue du projet proposé
2 - Pour ensuite réfléchir avec le formateur sur les apports langagiers et les intérêts de l'élaboration d'une telle activité pour eux. L’objectif étant de montrer l’utilité de ce projet dans leur apprentissage du français. Les différents intérêts pédagogiques sont mentionnés plus bas.

 

Etape 2, la création du scénario
Temps : 30h minimum (s’attendre à plus) à échelonner sur les séances dédiées au projet
Intervenant : Pascal, scénariste chez Ludi Sensu

Compétences langagières visées : interaction orale, production et compréhension écrite
Savoir-faire généraux visés : navigation internet, recherche documentaire, synthétiser, reformuler, argumenter, préciser
Types d’activités : découverte, systématisation, réutilisation
Savoirs linguistiques sollicités : syntaxe complexe, temps verbaux, vocabulaire spécialisé…

L’intervenant maîtrise complétement la méthodologie de création de ce genre de scénario. Vous organiserez les phases de travail et leurs objectifs pédagogiques ensemble.

Le travail de conception comprendra plusieurs parties :
- Choisir le thème/l’époque/le lieu de l’enquête
- Choisir l’intrigue (crime, vol, disparition…)
- Chercher, sélectionner et comprendre des informations (surtout sur Internet) sur des aspects variés selon le thème et l’intrigue : géographiques, historiques, techniques, scientifiques.
- Imaginer la scène de crime, les mobiles, les suspects, le mode opératoire.
- Construire les outils de l’enquête : rédiger les documents, réaliser des schémas, des cartes…

Il faudra décider de ce qui sera donné/imposé aux apprenants (selon le temps à disposition et les besoins spécifiques du public) : Est-ce que les apprenants inventent tout ? Est-ce qu’on leur propose une intrigue possible ? Est-ce qu’on leur propose les grandes lignes sur l’histoire des personnages (victime et suspects) ?

A jauger selon les apprenants, leurs idées, leur créativité… Selon moi, mieux vaut avoir plusieurs idées dans son cartable au cas où.

Remarque 1 : Ce type de projet peut très bien être élaboré en milieu professionnel (dans une formation FOS). Les apprenants peuvent imaginer une enquête dans leur milieu de travail pour ainsi utiliser les documents authentiques avec lesquels ils travaillent. C’est aussi une parfaite mise en situation pour la systématisation ou la réutilisation du vocabulaire spécialisé.
On peut facilement imaginer l’affaire d’un vol dans le domaine bancaire ou commercial, une disparition dans le domaine de la restauration…

 

Remarque 2 : L’enquête peut être de type « déambulatoire » où les recherches impliquent la visite d’un quartier ou d’une ville. Une chouette option pour viser l’aspect culturel en FLE, non ?

Etape 3, la finalité du projet : faire faire l’enquête
Temps : environ 4h = mise en scène de l’enquête + feedback
Compétences langagières visées : interaction orale
Type d’activité : réutilisation
Savoirs linguistiques sollicités : répondre à des questions, utilisation du vocabulaire spécifique, temps du passé, présent, syntaxe complexe…

C'est maintenant au tour de nos apprenants de faire mener leur enquête en jouant le rôle des victimes, des suspects, des témoins…

Après ce jeu de rôles grandeur nature (avec un public joueur), revenez sur cette expérience avec vos apprenants pour comprendre ce qui leur a plu ou non, ce que cela leur a apporté etc.


Intérêts pédagogiques

Savoirs linguistiques et langagiers
toutes les compétences langagières sont sollicitées, un vocabulaire spécialisé (selon le thème de l’enquête) est utilisé…

Savoir-faire (actes de parole)
justifier et argumenter des choix, synthétiser/rapporter, préciser/expliquer…

Savoirs culturels
recherche d’informations concrètes sur un domaine précis, une ville

Savoir être
écouter, faire un compromis, travailler en équipe, cohésion de groupe…


Idée n°2 : Création d’une enquête en ligne

 

Si le jeu de rôles suggéré dans l’idée n°1 ne vous tente pas,
si vous souhaitez une option moins gourmande en temps,
si vous voulez mettre à profit vos connaissances du numérique,
une alternative pourrait être intéressante : aboutir à la création d’une enquête en ligne ; c’est-à-dire aboutir à la publication d’une enquête sur le site Internet de votre organisme de formation ou sur une page web dédiée
(je suis sûre qu’un blog ou une page Facebook pourra faire l’affaire ou encore le site Jeux-époustouFLE !)

 

Option A

Après avoir présenté le projet aux apprenants à l’aide de l’exemple à disposition sur le site de Mortelle Soirée, on reprend l’étape 2 de création de scénario, décrite précédemment. L’alternative au jeu de rôles serait de créer de courtes vidéos dans lesquelles le commissaire en charge de l'enquête s'adresse à la caméra, c'est à dire aux joueurs, en fournissant des informations sur la victime, les suspects, puis à la fin en donnant la résolution de l’enquête.
Seul(s) un ou deux de vos apprenants peuvent jouer au comédien, sinon vous ou un intervenant extérieur se verra attribuer la tâche. les vidéos peuvent être courtes car on publiera également les documents rédigés par les apprenants (rapports divers, interview, fiches descriptives...) Tout dépend de votre temps dédié au projet et de vos objectifs pédagogiques.

L’étape 3 serait donc de publier les vidéos et les documents écrits par les apprenants. On peut aussi imaginer de scinder votre groupe d’apprenants en deux pour construire deux scénarios d’enquête différents. Chaque groupe aura l’opportunité de résoudre une l’enquête de l’autre et ainsi travailler la compréhension écrite et orale.

 

Option B

La société Ludi Sensu a conçu un scénario d’enquête qui peut être décliné dans toutes les villes. On est donc là encore dans une thématique culturelle. Pour plus d'infos, cliquez ici. L’élaboration du scénario prendrait beaucoup moins de temps mais on perdrait un peu de liberté de création.

A discuter, à moduler… en tout cas le scénario préétabli est le suivant :

Dans ce scénario ("Coup de parasol en plein soleil"), un certain Sam Leblanc est retrouvé mort, transpercé par un pied de parasol. Quatre suspects sont identifiés et présentés sur le site. Des séquences vidéos sont tournées dans la ville où se déroule l'enquête. Des commerces ou n'importe quels lieux peuvent servir de cadre à ces tournages. Ces lieux n'ont rien à voir avec l'intrigue, ce sont simplement des endroits où se trouve le commissaire pour s'adresser aux enquêteurs. Seuls deux comédiens (le commissaire et le légiste) apparaissent dans les vidéos :

 

Il y a en tout :
- Une vidéo du commissaire s'entretenant avec le légiste sur la scène de crime
- Quatre vidéos avec des indices
- Une vidéo de résolution de l'affaire

Ludi Sensu poste une vidéo et des documents d’indices à intervalles réguliers (toutes les semaines, tous les jours...) puis la résolution de l’enquête à un moment donné. En fin d'enquête, les participants sont invités à remplir un formulaire sur le site Internet avec leurs réponses à ces questions :
- Qui est l'assassin ?
- Comment prouvez-vous la culpabilité de l'assassin ?
- Quel était son mobile ?
Les résultats sont dépouillés par l'équipe de Mortelle Soirée et le ou les vainqueurs sont annoncés.

 

Dans notre contexte pédagogique, on peut aussi imaginer un genre de concours mais on peut également envisager de mettre simplement toute l’enquête en ligne (un peu comme le site du jeu Petits Meurtres et Faits Divers )
avec une possibilité d’échanges via un forum.

 

Le fait de créer un site internet, un blog ou une page Facebook est aussi l’opportunité d’obtenir un produit fini ludique durable et accessible à tous : de quoi faire travailler la compréhension orale et écrite à vos futurs apprenants ou à ceux de vos collègues et, accessoirement, de quoi montrer au monde entier ô combien il est formidable d’apprendre le français !


Le projet vous tente ? A vous de jouer à présent !
N’hésitez pas à contacter Pascal, créateur de Ludi Sensu (et de l'activité Mortelle Soirée) et scénariste des enquêtes : contact@ludisensu.com

Si vous vous lancez dans un tel projet, contactez aussi Jeux-époustouFLE et/ou laissez des commentaires sur cette page !

Même à distance, je serai ravie de suivre votre démarche et de vous aider !

Écrire commentaire

Commentaires : 0