Petits Meurtres et Faits Divers

Inspecteur 1 : C’est intéressant parce que vous avez rien dit sur le jardin… c’est intéressant… vous avez rien dit des couleurs…
Inspecteur 2 : Je crois que c’est Adèle Ede
Inspecteur 1 : C’est difficile…
J’ai écouté souvent la couleur ‘jaune’, le ‘jardin’, la ‘peinture’, ‘artistique’ peut-être. C’est intéressant parce que là on arrive à savoir…
Inspecteur 2 : Qui vous suspectez ?
Inspecteur 1 : Je pense que c’est Léon Ariv. Il a rien dit du jardin…
[…]
 Léon Ariv : [montre sa carte] Je suis innocent !
 Inspecteur 1 : Madame Adelè Ede ? Montrez la carte…
 Adele Ede : Pourquoi tu me suspectes ?
 Inspecteur 2 : Pourquoi pourquoi pourquoi… JE pose les questions !
 Adele Ede : Je suis choquée !

 

Extrait d’une partie, Vienne 2014 - groupe niveau B1

1 gros cube noir estampillé Asmodée Editions
=

241 histoires de petits meurtres ou de faits divers
1025 suspects
2892 mots à utiliser pour les alibis
=
1 jeu drôle et captivant
=
1 activité originale pour faire parler vos apprenants !

 

Auteur de PMFD : Hervé Marly

Edition du PMFD : Asmodée

Durée : 40 minutes

 

Effectif souhaité : 4 à 7 joueurs

Compétence(s) langagière(s) sollicitée(s) : expression orale et compréhension orale détaillée

Rôles fictifs : ambiance policière - un inspecteur, un greffier, des suspects (dont un coupable !)

Matériel : un agenda d’inspecteur, un agenda de greffier, un agenda de coupable, 4 agendas d’innocents – Dans ces livrets « agenda » une page représente un jour avec une enquête différente. Sur chaque page on peut lire deux séries de 3 mots pour réaliser deux manches.
+ un sablier de 90 secondes
(+ un plateau de jeu et des pions + 6 cartes recto verso « carte blanche » et « suspicion légitime » et  si vous souhaitez compter les points)


Les différents rôles

L’inspecteur doit résoudre une enquête en interrogeant les suspects.
Les suspects (au moins deux innocents et un coupable) vont subir deux interrogatoires dans lequel ils présenteront leur alibi.  Les suspects vont devoir inclure certains mots dans leurs dépositions. Les joueurs savent s’ils sont coupables ou innocents grâce à une indication dans l’agenda.
Le greffier vérifie que chaque suspect a inclus tous les mots dans le discours (dans le temps donné par le sablier)

 

 

Le jeu en quelques lignes

1) Distribuer les agendas et donc les rôles.
Dans son livret, l'inspecteur découvre la description du crime ainsi que le nom et une information sur chaque suspect.
Dans leur agenda
, chaque suspect découvre le nom du personnage qu'il incarne, ainsi que deux séries de trois mots - mots qu'il devra introduire dans sa déposition au cours des deux tours d'interrogatoire de l'inspecteur.

Dans son agenda, le greffier découvre l’identité des personnages et les mots imposés pour veiller au bon déroulement de la manche.

 

2) L’inspecteur décide de l’affaire qu’il veut élucider et annonce à tous les joueurs à quelle page de leur agenda se rendre. Tous les suspects et le greffier prennent ainsi connaissance du délit/du crime, de leur nom fictif et des deux séries de mots.

L’inspecteur doit trouver le coupable grâce aux mots cachés dans les dépositions des suspects. Tous les suspects innocents ont les mêmes séries de mots à prononcer mais le coupable en a d'autres !

 

3) Lors de chaque tour d'interrogatoire, l'inspecteur interpelle un joueur et lui pose une question. Le joueur suspect dispose de 90 secondes pour répondre à l'inspecteur en glissant les mots imposés dans sa déposition.

Le greffier, quand à lui, veille au bon déroulement de la manche : il mesure le temps des dépositions et vérifie que les innocents et les coupables prononcent bien les mots imposés. Si cela n’est pas respecté il pourra augmenter le temps de parole du suspect.

But du jeu : participer à une enquête – la résoudre ou faire partie des suspects

But pédagogique : produire de courts monologues avec des contraintes lexicales (peut freiner certains apprenants, mais pas tous!)

Type(s) d’activité(s) : réutilisation

Actes de parole visés : se justifier/se défendre, démontrer, raconter

Savoir-faire sollicités : donner son opinion, approuver/désapprouver, décrire une personne/un lieu/un fait, exprimer un goût/un dégoût, exprimer la surprise, exprimer la certitude, dire du bien/du mal de quelqu’un/quelque chose + poser des questions et exprimer une hypothèse (pour l’inspecteur)…

Savoirs linguistiques sollicités : adjectifs qualificatifs, présent et temps du passé, conditionnel, marqueurs temporels, connecteurs de cause/de conséquence/de but…

 

Type de participation du formateur : Le rôle du greffier peut idéalement être donné au formateur puisque ce personnage parle très peu et son rôle est de contrôler le respect des règles du jeu. Cependant, un apprenant un peu plus timide pourra prendre ce rôle pour une première partie. Il parlera peu mais son rôle est important puisqu’il devra être très attentif aux discours des suspects (compréhension détaillée). Avoir ce rôle lui permettra aussi d’avoir des exemples avec les discours des autres pour ainsi (on l’espère) prendre confiance et participer en tant que suspect à une prochaine partie.

 

Démarche pendant la séance :

1) Si le nombre de joueurs est supérieur à 7, il est possible de nommer deux inspecteurs. Tout le monde pourra ainsi jouer et deux oreilles supplémentaires ne seront pas de trop pour la résolution de l’enquête. Si besoin également, les suspects peuvent jouer à deux : l’un fera la première série de mots, l’autre la deuxième. Laissez le ou les inspecteurs prendre des notes.

2) Entre les deux tours, l’inspecteur peut donner son idée sur le coupable. Le formateur expliquera alors que les suspects et le greffier peuvent donner leur opinion sur cette hypothèse en votant (avec les cartes recto verso « carte blanche = je pense que l’inspecteur va démasquer le coupable » et « suspicion légitime = je pense que l’inspecteur va se tromper »). C’est ici un petit moment stratégique pour aider ou tromper l’inspecteur.

 

L'astuce des suspects : 

Si le but de chaque joueur est de gagner la partie avec des points, un innocent a tout intérêt à ce que l'inspecteur perde des points en arrêtant le mauvais coupable, et à gagner des points lui-même en pariant sur une erreur de l'inspecteur.

Même sans compter les points, il est toujours intéressant et amusant d'essayer de tromper l'inspecteur.
Dans la pratique, les innocents compliquent la tâche de l'inspecteur en glissant leurs mots dans des dépositions farfelues, de répéter les mots improbables des autres suspects, et même, de repérer le coupable et tenter de détecter et répéter ses mots.

Le coupable quant à lui, s'il a la chance de donner sa déposition après les innocents, doit repérer les mots de ces derniers pour se faire passer pour non-coupable.

 

La concentration est de mise...

Conseils :

* Laissez deux sabliers si nécessaire aux joueurs ou ne jouez pas avec le sablier. L’exercice n’est pas si simple et il est important de laisser le temps dont ils ont besoin (limitez-vous tout de même à 4 minutes ) Mais en général, si les enquêtes sont adaptées, cela ne devrait pas poser trop de problèmes.

 

* Après que l’enquête soit choisie, laissez quelques minutes aux suspects et au greffier pour rechercher le vocabulaire sur leur smartphone, dans un dico ou en vous demandant discrètement.

* Réaliser une (voire deux parties s'il y a peu de joueurs) pendant le cours c'est-à-dire une (ou deux) enquêtes différentes. Pas plus, sinon c’est trop long… Vous pourrez reproposer ce jeu plus tard dans la formation !

 

* Âmes sensibles s’abstenir : certaines affaires peuvent paraître assez osées (comme « un professeur échange par mail les épreuves du BAC contre des photos pornographiques »). Surtout si vous jouez avec des adolescents, il peut être délicat de laisser ces agendas tels qu’ils sont entre certaines mains (les apprenants vont forcément feuilleter les livrets) : soit vous liez certaines pages par un trombone, soit vous faites une photocopie de l’enquête qui vous intéresse, soit vous réalisez vous-même votre enquête !
La dernière option est très intéressante en classe car elle permet non seulement de proposer une enquête liée à votre lieu géographique/institution mais aussi de choisir vous-même les mots que  les apprenants doivent utiliser : on s’adapte du coup forcément à nos apprenants et on leur simplifie le jeu en palliant aux difficultés lexicales.


Je vous propose ci-dessous deux enquêtes que j'ai inventées pour un cours B1 à l'Institut Français de Vienne.
Téléchargez, imprimez, découpez, plastifiez et hop : documents prêts à l'emploi !

Télécharger
Affaire 1
Faits divers : Le palais Clam-Gallas a entièrement été peint en jaune.
PMFD affaire 1 Jeux-époustoufle.pdf
Document Adobe Acrobat 239.5 KB
Télécharger
Affaire 2
Faits divers : Toutes les pizzas de chez ‘Sissi Piz’ sont livrées recouvertes de confiture.
PMFD affaire 2 Jeux-époustoufle.pdf
Document Adobe Acrobat 163.8 KB

Cadeau : créez vos propres enquêtes grâce à un fichier Publisher vierge !
Complétez les agendas : imaginez le petit meurtre ou le fait divers, les mots à utiliser et les personnages.

Téléchargez le fichier via ce lien : PMFD à créer

Et si nous réalisions une banque de données sur Jeux-époustouFLE ?
Envoyez-moi vos enquêtes
(via le bouton CONTACT) et je les publierai sur cette page !


Petits Meurtres et Faits Divers est un jeu à se procurer, surtout si vous vous occupez souvent de niveaux avancés !
Et si vous êtes simplement amateurs de jeux, je peux vous garantir que vous passerez
de superbes soirées entre amis.

Vous trouverez le jeu ici !
Il existe également la version Petits Meurtres et Faits divers au tribunal dans lequel les joueurs doivent placer un maximum d'arguments dans leur discours (et non plus des mots) pour défendre ou accuser une personne.
Je ne dispose pas encore de ce jeu... affaire à suivre...


 

Sur le site du jeu, il est possible d’avoir un aperçu d’une partie en jouant à l’inspecteur. Merci Hervé Marly !

Allez sur le site et cliquez sur « testez-vous dans le rôle de l’inspecteur ». Ensuite, laissez-vous guider par les animations : découvrez l’enquête et la présentation des suspects puis regardez les vidéos des dépositions de chaque personnage et tentez de trouver le coupable selon la mécanique du jeu décrite dans cet article !

Un article sur l'exploitation de ces vidéos est proposée dans les Idées Ludiques : ici !

 


Il n'est pas essentiel de compter les points mais si cela vous tente, vous trouverez les explications dans les règles complètes ici.

Télécharger
Règles complètes PMFD
règles Petits Meurtres et Faits Divers.p
Document Adobe Acrobat 151.2 KB

Alors, tenté(e) ?
N'hésitez pas à commenter et à proposer de nouvelles enquêtes !

Écrire commentaire

Commentaires : 0