Ici Londres

Ici Londres ! Les Français parlent aux Français !
Pâques est la solution.
Je répète.
Pâques est la solution.

 

Membre de la résistance, passez vos messages secrets sur la BBC et faites-vous entendre par d’autres réseaux de résistants. Déchiffrez également les informations diffusées par les autres réseaux.
Mais attention à ce que les données transmises ne soient pas interceptées par l'ennemi...

Avec Ici Londres, vos apprenants devront faire preuve de malice pour créer et décoder des messages secrets !

Auteur du jeu : Charles Chevalier
Editeur du jeu :
Cocktails Games

Durée :  entre 10 et 20 minutes

Effectif souhaité : 3 à 6 joueurs

Compétence(s) langagière(s) sollicitée(s) : expression orale

Rôles fictifs : le contexte du jeu est la seconde guerre mondiale avec des membres de la résistance devant passer ou comprendre un message radiophonique et un ennemi allemand qui tente d’intercepter le message. Ce contexte peut ne pas être mentionné.

Matériel : 1 carte « Speaker » : rôle de la personne qui dit le message
1 carte « Wehrmacht » : rôle de la personne qui doit intercepter le message
6 cartes « Résistant » : cartes pour compter les points
36 cartes « Message » : images qui permettent d’imaginer le message
9 cartes « Synthèse » :  synthèse des 36 images


Le jeu en quelques lignes

 

Préparation du jeu
L’objectif est de créer des messages (phrase simple) à partir de deux images. On place au centre de la table les 9 cartes « Synthèse » en un carré de 3 par 3. Ces cartes rappelleront aux joueurs tous les messages possibles contenus dans le jeu.

 

Chacun prend une carte « Résistant » qui permet de compter les points et la pose devant lui. Les joueurs dirigent le côté « 0 » vers eux :  c'est leur score de départ.

 

On mélange les 36 cartes « Message » que l’on empile sur un côté de la table, faces cachées.

Un premier joueur prend la carte « Speaker » et la pose devant lui. Son voisin de gauche prend la carte « Wehrmacht » et la pose également devant lui. Le tour de jeu s’effectuera dans le sens des aiguilles d’une montre.

 

Déroulement d’une manche
Le speaker tire 2 cartes « Message » et les regarde secrètement. Il va devoir dire un message assez clair pour faire deviner les icônes représentées sur ses cartes aux autres résistants, mais assez alambiqué pour que le joueur ayant la carte « Wehrmacht » n’intercepte pas le message.

 

Dès qu’il est prêt, il dit : « Ici Londres, les Français parlent aux Français », puis sa phrase codée deux fois de suite.
Celle-ci sera composée d’un sujet, d’un verbe et d’un complément (plus les articles nécessaires). Le speaker est libre d’inventer la phrase de son choix mais essaie de faire subtilement référence à ses images.
Exemple : les deux informations à faire passer sont « vache/cloche » et « clé ». Le message du speaker est le suivant :

 

Ici Londres ! Les Français parlent aux Français !
Pâques est la solution.
Je répète.
Pâques est la solution.

 

Ensuite, dans le sens des aiguilles d’une montre, chaque joueur récepteur va désigner avec le doigt deux images des cartes « synthèse ». Le joueur ayant la carte « Wehrmacht » est le premier à désigner des images, le speaker doit donc veiller à ne pas dire un message trop simple !

Fin d’une manche
Si celui qui a trouvé les images du message possède la carte « Wehrmacht », il gagne 2 points. Si c’est un autre joueur qui trouve, lui et le speaker prennent 1 point chacun. Les points sont comptés en faisant pivoter les cartes « Résistant » des joueurs (même pour celui qui incarne la Wehrmacht) : 1, 2, 3 points au recto puis 4, 5, 6 et 7 points au verso.

Ensuite, les cartes « Speaker » et « Wehrmacht » sont décalées d’un joueur en sens horaire. Le nouveau speaker mélange les 2 cartes « Message » utilisées avec la pioche puis une nouvelle manche peut commencer.


But du jeu : Trouver les images correspondant aux messages secrets et gagner le plus de points.

Buts pédagogiques : produire des phrases simples / enrichissement lexical (synonymes)

Type(s) d’activité(s) : réutilisation

Savoirs linguistiques sollicités : phrase simple, temps verbaux (selon votre choix), accords, adjectifs qualificatifs, synonymes, jeux de mots et métaphores (pour les niveaux plus élevés).

 

Type de participation du formateur : Si le nombre de joueurs est inférieur à 3, le formateur pourra jouer avec les apprenants. Sinon, il peut rester en dehors de la partie et seulement proposer de petites corrections grammaticales, phonétiques ou apporter une aide lexicale.

Conseils pendant la séance :
Expliquez le rôle des cartes et les règles du jeu en manipulant le matériel.

- Avec deux cartes, donnez un exemple très simple (« La vache passe la porte ») pour montrer qu’il ne faut pas faire ce genre de phrase au risque de faire gagner le joueur « Wehrmacht » qui est le premier joueur à proposer une solution au message.
Donnez ensuite un message un peu plus large avec les mêmes cartes pour montrer l’exemple (« Pâques est la solution »).

- Adaptez vos exigences grammaticales et lexicales selon votre public.
Si le principe d’Ici Londres est d’utiliser des synonymes, des métaphores ou des jeux de mots (plutôt donc dès le niveau A2/B1), vous pouvez accepter que les apprenants de niveau plus faible (fin A1, début A2) soient moins poétiques ! L’important est d’utiliser la langue…

 

Pour aller plus loin :
*Au cours du jeu, vous pouvez demander aux apprenants pourquoi ils pensent que les images pointées correspondraient au message. Et hop, un peu d’argumentation, ni vu ni connu !
*Ce jeu s'intégrera très facilement dans une séquence sur le thème de l'histoire de France

 

Remarque sur le matériel :
Les cartes d’Ici Londres (messages et synthèse) peuvent facilement être réutilisées pour des activités de vocabulaire et/ou de syntaxe de manière indépendante sans avoir le contexte historique du jeu.
Vous pouvez aussi proposer régulièrement un message à décoder en début ou fin de cours à vos apprenants pour réactiver certaines structures ou du vocabulaire. Vous pouvez imposer l’utilisation d’un temps précis pour le verbe du message par exemple.

Remarque sur les règles :
Il y a d’autres moyens de compter les points et de désigner les images du message. Vous trouverez les règles et les différents modes de jeux ici :

Télécharger
Les règles officielle du jeu Ici Londres
IciLondres_règles.pdf
Document Adobe Acrobat 1.2 MB

Voici ce que je fais la plupart du temps :
Je demande aux joueurs de montrer une seule image à la fois et le « speaker » dit si c’est une bonne image ou non.
Si le joueur « Wehrmacht » trouve une image, il gagne un point – s’il trouve les deux images, il gagne deux points.
Si un des joueurs résistant trouve une image, il gagne un point. Si un des joueurs résistant trouve les deux images il gagne deux points et le speaker gagne aussi deux points.
Note : Si le thème de la séance ne s'y prête pas, je n'utilise pas les termes historiques des rôles - le speaker/parleur/codeur et l'ennemi fonctionnent très bien aussi.


Un de mes messages codés préférés :
« Sa tête est grande comme la tête de ma mère »
Sonja, Autriche, A2 
A vous de trouver les images correspondantes !


Avez-vous déjà joué à Ici Londres avec vos apprenants ?

Avez-vous d'autres idées d'utilisation du jeu ?
Avez-vous décodé le message de Sonja ?

Postez vos commentaires !

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Fred - FLQ (mercredi, 27 janvier 2016 17:28)

    Heu, l'éléphant ? ^^;

  • #2

    Jeux-époustouFLE (mercredi, 27 janvier 2016 19:25)

    Et non ! Ce code fut très subtil... Pas d'éléphant ou de vache !